Vidéos

1.5 Ébranchage

1.5 Ébranchage

L’ébrancheuse à flèche travaille à partir des empilements d’arbres entiers feuillus ou résineux le long du chemin forestier.  Grâce au mât télescopique, les couteaux d’ébranchage circulent le long de la tige pour enlever toutes les branches.  À l’aide d’une scie ou de cisailles fixées au bout du mât d’ébranchage, l’opérateur écime la tige au diamètre voulu.  Les troncs entiers sont empilés à proximité pour faciliter le travail de la chargeuse.  La productivité de l’ébrancheuse à flèche est influencée par le nombre de branches sur la tige, la saison et le type d’essence ébranché (les essences feuillues ou non, par exemple).  Puisque l’ébrancheuse traite généralement les arbres un à un, sa productivité est également affectée par le diamètre des tiges.  

Lorsque la machine ébranche les arbres au fur et à mesure que le débardeur à pince les ramène en bordure de route, on parle d’opérations intégrées (« hot logging »).  Bien qu’elle ne soit pas répandue partout au Québec, cette façon de faire offre plusieurs avantages tels que la réduction de l’espace de jetée nécessaire (lorsque le chargement et le transport sont également intégrés) et la réduction de bris aux tiges causés par la manipulation des débardeurs – par exemple, la poussée latérale des tiges et le passage sur les empilements.