Vidéos

1.7 Chargement et transport par camion hors-normes

1.7 Chargement et transport par camion hors-normes

L'expression « camions hors-normes » renvoient à ceux qui excèdent le poids permis par le ministère des Transports pour circuler sur les routes publiques.  Ces camions ne circulent que sur des routes forestières non asphaltées qui conduisent directement à l’usine de sciage.  Quand les conditions le permettent, il est avantageux d’utiliser ces camions, puisque leur capacité de charge peut aller jusqu’à 100 ou 110 m³ de bois, soit environ trois fois la charge d'un camion standard.

L’utilisation d’une chargeuse avec cabine élévatrice est souhaitable étant donné la dimension du camion et  la charge qu’il peut contenir.  Le chargement se fait de la même manière que sur les camions réguliers, c'est-à-dire avec la méthode « gros bout/fin bout ».  L’opérateur de la chargeuse peut parfois ajouter un petit billot en travers du chargement pour réduire davantage l’effet de défilement des tiges.  Une fois sa charge complétée, il dépose un tronc entier au sol pour permettre au camionneur d’étendre les chaînes qui serviront à attacher la charge.  Étant donné la dimension du camion, c’est l’opérateur de la chargeuse qui passera les chaînes par-dessus la charge à l’aide du tronc entier.  Le camionneur récupère son coupon de transport de la chargeuse.  Il s’assure par la suite de bien fixer son chargement à l’aide des chaînes serre-charge.

Le poids considérable de ces mastodontes, une fois chargés, exige parfois qu’ils se fassent remorquer par un bouteur ou un autre type d’engin forestier pour gravir une pente dans le chemin forestier.

Durant le transport, le camionneur a l’obligation de faire quelques arrêts pour vérifier l’état de sa charge.  Il doit alors resserrer les chaînes, puisque les tiges se tassent au cours du transport. 

Il dépose ensuite une copie de son coupon de transport dans une boîte scellée à l’intention du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF).  Ce dernier pourra ainsi assurer un suivi pour connaître les quantités de bois qui sortent de la forêt et vérifier que la charge se rend bien à l’usine de transformation spécifiée au contrat.  De même, le camionneur doit contacter régulièrement par radio les véhicules qui circulent en sens inverse pour signaler sa position.  Le véhicule qui se trouve à quelques kilomètres de l'endroit où il va croiser le camion se place alors en retrait dans une virée.  Un camion chargé a toujours priorité de passage.