Vidéos

3.1.A Chablis en forêt résineuse

3.1.A Chablis en forêt résineuse

Le chablis est une perturbation naturelle au même titre qu’un feu ou une épidémie d’insectes.  Il se définit comme suit : « Arbre, ou groupe d’arbres, renversé, déraciné ou rompu par le vent ou brisé sous le poids de la neige, de la glace ou de l’âge » [1].  Les chablis partiels (entre 50 et 74 % de tiges renversées) et   totaux (plus de 75 %) affectent plusieurs milliers d’hectares de forêt chaque année au Québec.  Ce phénomène est accentué dans les forêts résineuses spécifiquement dans la pessière à mousse et dans la forêt mixte, et surtout dans la sapinière à bouleau blanc et la sapinière à bouleau jaune [2].  Les superficies affectées par le chablis représentent également plusieurs milliers de mètres cubes de bois qui doivent être récupérés dans des délais relativement courts si l'on veut éviter leur détérioration.



[1] Dictionnaire de la foresterie, Les Presses de l’Université Laval, 2000,  473 pages.

[2] Marie-Andrée VAILLANCOURT, biologiste, M. Sc., Effets des régimes de perturbation par le chablis sur la biodiversité et les implications pour la récupération, MRNF, 2008, 69 pages.