Vidéos

4.4.C Attelage des chevaux

4.4.C Attelage des chevaux

On utilise généralement deux ou trois chevaux pour effectuer le débardage. On ajoute alors une remorque munie d’une grue de chargement et adaptée pour pouvoir être fixée à l’attelage de chevaux. Le sylviculteur doit faire les ajustements nécessaires pour s'assurer de ne pas blesser les animaux.

L’ouvrier sylvicole prend soin d’élaguer les branches nuisibles avant d'exécuter son encoche d’abattage. L’utilisation de techniques d’abattage sécuritaires telles que le perçage de l’arbre ou l’utilisation de coins d’abattage est souhaitable pour minimiser les risques d’accident et contrôler la direction de la chute de l’arbre, surtout dans le cas de coupes partielles.

Une fois l’arbre abattu, le bûcheron procède à l’ébranchage complet de la tige. Les risques d’accident sont élevés au cours de cette tâche, puisque les rebonds de la scie peuvent être plus fréquents.

L’ouvrier tronçonne ensuite la tige à la longueur voulue selon sa qualité et en fonction du produit qu'on veut en tirer, en se servant d’un galon à mesurer ou de sa scie à chaîne comme repère. À l’aide d’un crochet à billot, l’abatteur empile les tronçons d’arbre en bordure du sentier d’abattage pour en faciliter le débardage ou le débusquage.