Vidéos

6.2.G Débusquage et débardage

6.2.G Débusquage et débardage

Une fois les arbres abattus et ébranchés, l’opérateur du débusqueur, parfois aidé de l’abatteur, attache les arbres un à un à l’aide des élingues. Une fois sa charge complétée (entre 5 et 10 arbres dans le cas du jardinage en forêt feuillue, dépendamment de leur diamètre), l’opérateur active le treuil pour rapprocher les arbres du sentier primaire.

Au cours du débardage dans ce sentier, l’opérateur effectue un arrêt pour compléter l’ébranchage. Cette étape consiste à enlever le reste des branches que les ouvriers sylvicoles n’étaient pas parvenus à atteindre lors de l’ébranchage à la souche. Une fois cette tâche accomplie, l’opérateur de la machine reprend son chemin vers la jetée.

À la jetée, il détache les tiges une à une. Si celles du dessous ne sont pas facilement accessibles, il devra  avancer sa machine et réactiver le treuil pour les déloger jusqu’à ce qu’il réussisse à détacher toutes les tiges.